La Haute-Garonne a attiré les aoûtiens

Les grands espaces ont sauvé la saison estivale en Haute-Garonne. Les vacanciers ont choisi des destinations de proximité et des activités de pleine nature. Les Pyrénées profitent des effets post-confinement.

« Troublée par le Coronavirus, cette saison estivale fait ressortir de nouveaux modes de comportement : les loisirs en pleine nature sont plébiscités alors que les sites clos sont boudés. La randonnée pédestre, le cyclotourisme, les activités sur l’eau et les parcs de loisirs ouverts ont explosé. L’été a donc permis de sauver un grand nombre d’entreprises, même si les pertes subies au printemps ne sont pas rattrapées. » déclare Didier Cujives, Président de Haute-Garonne Tourisme.

Saint-Bertrand de Comminges, destination phare du mois d’août

Saint-Bertrand de Comminges ©Loïc Bel

Saint-Bertrand de Comminges a enregistré une forte fréquentation au mois d’août avec plus de 42% de visiteurs par rapport au mois de juillet. Ce site classé a bénéficié d’une visibilité nationale grâce à la diffusion des émissions du service public comme « Le village préféré des français 2020 », « Maison France 5 » ou encore « Au bout, c’est la mer ». Les bâtiments patrimoniaux (cathédrale et basilique) du site Saint-Bertrand-de-Comminges/ Valcabrère ont été plébiscité par les touristes.

Le soleil, un allié de taille pour les restaurants

Les vacanciers ont dépensé plus que les étés précédents. Les professionnels de la restauration font le même constat. La période caniculaire a profité aux restaurants avec terrasse et aux guinguettes. Ce bilan reste identique en zone rurale qu’en 2019. A Toulouse, l’hôtellerie note un recul non négligeable.

« L’absence des clientèles étrangères nous a touché de plein fouet. Mais je ne me plains pas car certains de mes collègues hôteliers subissent une perte atteignant parfois -50% sur la métropole toulousaine. Nous accusons une baisse de fréquentation de -30% cet été » confie Emmanuel Hilaire, directeur des Hôtel Albert 1er et Hôtel d’Orsay à Toulouse. ».

Cette clientèle étrangère manque également aux campings.

« Une perte de -60% sur les emplacements nus qui ont été désertés mais le locatif se maintient et les dernières minutes ont bien fonctionnées. La clientèle étrangère du nord (Grande-Bretagne, Pays-Bas et Allemagne) a été remplacée par quelques locaux. Les français ont soif d’espace de liberté et de nature, ce que le camping peut leur offrir ». » constate Hugo Sladden, gérant du Camping Le Moulin à Martres-Tolosane.

Un été en famille

La période estivale est l’occasion de retrouver ses proches. Les vacanciers ont favorisé les séjours chez les amis, dans la famille et en résidence secondaire. Ce retour aux sources a permis d’économiser sur l’hébergement au profit des loisirs.

Balade en famille ©Loïc Bel

Ludovic Daviau, gérant de la société de canoë-kayak Granhota, a réalisé sa meilleure saison.

« C’est de loin la meilleure saison que nous avons réalisée grâce aux locaux ! Cela ne rattrapera pas la perte des groupes ou des étrangers en basse saison, mais de nombreux clients ont été surpris de redécouvrir la multitude d’activités proposées en Haute-Garonne et nous l’ont exprimé ! ».

A Rieumes, le Village Gaulois a réalisé une augmentation de 30% de fréquentation. « Les gaulois sont envahis » dit avec humour son responsable Jean-Luc Blanchard.

Les haut-garonnais redécouvrent l’attractivité de leur département. Les aoûtiens ont prisé les lieux de baignades, les aquaparcs ou encore la montagne pour des activités en plein air (randonnées, lacs, parapente, VTT…).

« J’ai l’impression que tout le monde est à vélo cet été ! » déclare amusé Olivier Naude, de la Maison d’Hôtes « Accueil Vélo » à Toulouse. Heureux, il constate une 15% de sa clientèle grâce à la mise en place d’un service + Vélo comprenant une nuit avec repas du soir & pique-nique fourni.

Un plan de relance efficace

Ce nouveau souffle de proximité est le résultat d’une politique volontariste d’Haute-Garonne Tourisme. Au lendemain du confinement, le Conseil départemental a initié un vaste plan de relance en faveur du tourisme.

Didier Cujives, Président de Haute-Garonne Tourisme

« Des entrées gratuites dans les parcs de loisirs et les activités de pleine nature, des nuits offertes et des bons d’achat ont permis d’aider nos acteurs touristiques tout en donnant un coup de pouce au pouvoir d’achat des haut-garonnais en cette période bien singulière. Cette clientèle loco-régionale s’est réapproprié le département. » se réjouit Didier Cujives.

Les vacanciers proviennent de Paris et sa région, des départements de l’Ouest de la France et d’Occitanie. Les Haut-garonnais restent davantage chez eux et rayonnent à la journée ou au week-end.

La Centrale de réservation Haute-Garonne Tourisme note des réservations de dernières minutes. Pour la première fois, elles sont réalisées entre 3 et 14 jours avant le début du séjour. Les touristes ont préféré des vacances d’une semaine en moyenne.

En septembre, les vacances se prolongent pour une partie des français dont les seniors. Le tourisme de proximité connaîtra les prolongations sur notre territoire.

« Beaucoup d’espoirs sont placés pour l’automne et les vacances scolaires de la Toussaint afin de préparer la prochaine saison 2021 qui sera vitale pour l’ensemble des entreprises touristiques. » conclut Didier Cujives, Président de Haute-Garonne Tourisme.

Related posts