Le confinement ne donne pas de répit aux violences intra-familiales. En juin dernier, la police nationale a enregistré une hausse de près de 73 % dans les grandes villes de Haute-Garonne. Afin de rompre l’isolement des victimes, la préfecture a mis en place des permanences*. Elles auront au centre commercial de Roques-sur-Garonne.

La gendarmerie nationale accompagnée de l’association France Victimes 31 recevront les personnes en difficultés tous les 15 jours. En complément, la Préfecture de Haute-Garonne met en application des dispositifs d’alerte disponibles par téléphone. Le 17 reste le numéro privilégié pour alerter rapidement les forces de l’ordre. Si l’agresseur est à proximité, les victimes peuvent également correspondre par texto via le 114.

Ce numéro est initialement réservé aux personnes malentendantes. Comme en mars dernier, il est étendu aux victimes des violences intrafamiliales. Les officines relancent le dispositif « alerte-pharmacies ». 405 offices de Haute-Garonne participent à ce refuge solidaire. Les pharmaciens donnent l’alerte et saisissent les forces de l’ordre si besoin.

Le Gouvernement sensibilise la population sur les violences parfois banalisées au sein de la sphère familiale. La plateforme de signalement arretonslesviolences.gouv.fr offre une écoute accessible 24h/24, 7j/7. Afin d’assurer une disponibilité accrue, les équipes ont été renforcé durant le confinement.

*Date des permanences: mercredi 18 novembre de 14h à 17h, vendredi 4 décembre 14h-17h, lundi 21 décembre 14h-17h